jeudi 23 octobre 2014

Un portique installé sur la route du col de la Charmette pour limiter le tonnage des camions de bois

Le portique est installé à 1,2 km en amont de Pomarey
A quelques jours des premières neiges et alors que les camions grumiers descendent pratiquement quotidiennement leurs chargements de bois, le Conseil général de l’Isère a décidé d’installer sur la route du col de la Charmette, un portique pour justement limiter le tonnage de ces camions.
L’inauguration de l’ouvrage, situé à 1,2 kilomètre en amont du hameau de Pomarey, sur la commune de Proveysieux a eu lieu en présence de Charles Bich, vice-président du CG38 chargé des grandes infrastructures et des routes, de Pierre Ribeaud, conseiller général du canton de Saint-Egrève, de représentants de la commune de Proveysieux et des sylviculteurs.
Comme devaient le préciser les représentants du CG38, cet aménagement fait suite aux travaux d’entretien de voirie engagés sur le CD105. Ainsi, depuis 2006, ce sont pas moins de 560.000 € qui ont été investis sur cet axe routier, essentiellement des travaux d’entretien. Cette route, essentielle pour les activités sylvicoles, est aussi le seul accès permettant aux éleveurs de la coopérative « Les gentianes » de relier les alpages de la Sûre où estivent quelques 300 bovins chaque été.
Un ouvrage d'art de la route du col de la Charmette
Techniciens et élus ont fortement insisté sur le rôle économique de cette route qui dessert aussi bien des forêts privées, communales que domaniales, un axe routier forestier où l’on voit passer chaque année 2.000 m3 de bois. « 330 mètres cubes de bois, c’est un emploi maintenu », précisait un des acteurs. M. Basso de Marco, représentant du Groupement des Sylviculteurs de Chartreuse, fédérant beaucoup de propriétaires privés, insistait aussi sur le devoir d’entretien des arbres bordant cet axe routier. Rappelons qu’au cours de l’hiver 2012/2013, la route avait été partiellement détruite, entraînant une interdiction de circulation aux véhicules de plus de 3,5 tonnes.
En outre, et on a pu encore le constater ce dimanche avec la présence de dizaines de voitures, le CD 105 permet l’accès au col de la Charmette, point de départ important pour la randonnée pédestre vers les massifs de la Sure et du Charmant Som.


Portique, mode d’emploi

Tracé à flanc de montagne, avec de nombreux ouvrages d’art et notamment des ponts que les équipes du Conseil général se doivent de réparer chaque printemps, le CD 105 ne restera ouvert à la circulation que si tous les utilisateurs de la route, et plus particulièrement les grumiers, jouent le jeu. Un arrêté de limitation de tonnage à 40 tonnes a donc été pris,

L'aire de dépôt prévue
matérialisé par l’installation de ce portique de 4 mètres (*) pour limiter la hauteur des camions et donc le poids. Les grumiers devront donc transporter les troncs jusqu’ à un dépôt de bois situé en aval du portique, ce qui devrait permettre de contrôler les tonnages. De là, ils pourront ensuite revoir leurs chargements afin de transporter les bois jusqu’aux scieries. Le problème, car il y a problème, c’est que le propriétaire de cette zone de stockage n’a pas donné son accord pour la mise à disposition du terrain. On attend donc d’en savoir plus quant au fonctionnement du portique ainsi que la réaction des grumiers. Quoi qu’il en soit, le CG38 est resté très ferme sur ce point « si cet équipement devait être dégradé, la route sera fermée à la circulation des poids lourds ».

(*) Ce portique pourra être ouvert pour le passage des gros camions des éleveurs de bovins.

Aucun commentaire: