samedi 13 juillet 2019

Deux pianistes de renommée internationale pour deux concerts exceptionnels à l’église de Proveysieux

C’est un joli défi et deux belles soirées qui se préparent à l’église de Proveysieux, les vendredi 19 et samedi 20 juillet en partenariat avec l’Amicale de Proveyzieux. Deux concerts classiques uniques, avec deux grands pianistes et ceci dans le site exceptionnel qu’est l’église Saint-Pierre de Proveysieux, vont être donnés par Pierre Chalmeau et Patrick Hemmerlé.
Pour ces deux concerts, Frédéric Chopin va être à l’honneur avec les 24 préludes et les 12 études. Sont également au programme, la sonate n°24 de Beethoven, une œuvre attribuée à Antonio Soler et des études de Lyapunov, Scriabin, Tchesnokov, Rachmaninoff et Kapustin.


C’est François Debray, habitant de Proveysieux mais aussi pianiste à ses heures, qui est à l’origine de ce mini-festival de piano. « Depuis trois ans, nous organisons une Master classe avec ces artistes. Ce sont deux pianistes professionnels, avec déjà une bonne carrière derrière eux, qui n’ont pas atteint la quarantaine mais surtout, surdoués et généreux », précise François, déjà enthousiaste. « Ils ont accepté de prendre le risque de faire ces deux concerts cette année, ne demandant qu’un cachet dérisoire. Par contre, ils sont intéressés par le fait de savoir si la Master classe pourrait donner lieu à d’autres expériences musicales, qui pourraient déboucher sur un festival musical du Balcon Sud de Chartreuse ». Belle ambition, et donc, si le public répond présent après cette année d’essai, un ou des concerts pourraient être envisagés. « L’idée c’est de s’asseoir sur le réseau d’un public de mélomanes qui est autour de cette Master classe, mais aussi d’un public moins connaisseur, local, de villageois, de Grenoblois pour voir si on pourrait aller plus loin pour fidéliser autour du piano classique », poursuit François.
Pour cette Master Classe qui en est à sa 3e année d’existence, 12 élèves seront présents sur la semaine.

Pierre Chalmeau

Un festival en 2020 ?

Ce n’est pas la première fois que l’église de Proveysieux est le théâtre d’événements musicaux. Dans les années 90, suite aux travaux de rénovation effectués par un groupe de bénévoles dans le cadre de l’association « Proveyzieux rénove son église », plusieurs concerts avaient déjà eu lieu, mettant en avant l’extraordinaire acoustique de l’église romane. Plus récemment, le festival « Nuits d’Été », avait aussi fait escale à l’église Saint-Pierre avec déjà des artistes de renommée internationale.
Patrick Hemmerlee

Motiver un public au mois de juillet à Proveyzieux et aller peut-être vers un festival des Hauts de Chartreuse en liaison avec Quaix en Chartreuse, voire le Sappey-en-chartreuse ? L’idée est lancée. Cerise sur le gâteau, les deux pianistes étant de grands amis, il y aura sans doute des surprises à quatre mains. Avis aux mélomanes !

Repères : les deux concerts auront lieu le vendredi 19 et le samedi 20 juillet à 20h à l’église de Proveysieux. Tarifs : 1 concert de votre choix : 12 € - 2 concerts combinés : 20 € - Entrée libre pour les moins de 18 ans. L’église ne pouvant accueillir qu’un nombre restreint de personnes, il est préférable de réserver.

Renseignements et réservations : François Debray – Tél. : 04 76 56 80 99 ou roy.debray@orange.fr



Les deux artistes
Initié au piano par son père pianiste et chef d’orchestre, Pierre Chalmeau a débuté sa formation au Conservatoire de Paris où il a obtenu un 1er prix de piano et de musique de chambre en 2002. Il se perfectionne au Conservatoire Royal de Bruxelles et son intérêt pour la création l’amène à travailler avec différents compositeurs.

On a pu l’entendre au festival Piano à Riom dans le 1er concerto de Chopin ou au festival des Monts de la Madeleine dans le 24ème de Mozart. Il avait également été invité par l’orchestre Mélo’dix en tournée dans le 4ème concerto de Beethoven. Son intérêt pour l’interprétation historiquement informée l’a mené à l’Abbaye de Royaumont dans le cadre des masters classes sur instruments anciens.

Patrick Hemmerlé
, pianiste français établi en Angleterre, n’hésite pas à programmer en concert les 24 études de Chopin ou les 48 Préludes et Fugues de Bach. Ses engagements l’ont conduit a New York, Berlin, Paris, Vienne et Prague. Il est invité pour la 3ème année consécutive au Cambridge Summer Music Festival, où il jouera cette année le 4ème Concerto de Beethoven sous la baguette de David Hill. Patrick a publié trois CDs très favorablement accueillis par la critique internationale. ll a été formé à Paris, où il a remporté en 2002 le premier prix du Conservatoire.





jeudi 11 juillet 2019

Le four associatif sera mis en chauffe ce samedi 13 juillet. L'Amicale vous attend dès 18 h

L'Amicale de Proveyzieux vous attend au four ce samedi 13 juillet, pour une soirée entre amis, copains, voisins.
Le four sera mis en chauffe vers 14h pour être à la bonne température en début de soirée, vers 18-19 heures. 
Si vous voulez venir y cuire votre préparation culinaire, tarte, gratin... ou simplement venir avec une bouteille, l'équipe de l'Amicale se fera un plaisir de vous accueillir.
Si vous voulez emporter vos préparations ou les partager et consommer sur place, pas de problème non plus car la salle des fêtes sera disponible pour la soirée. On espère que ce moment de rencontres sera sympathique et convivial.
C'est non seulement gratuit, mais, cerise sur le gâteau, l'Amicale offre un pot. De même, si vous voulez faire de la musique, vous pouvez apporter votre instrument.
Pour les fidèles des soirées de l'Amicale, vous avez pu noter que ce rendez-vous culinaire et festif a été avancé d'une semaine pour permettre à chacun de participer aux exceptionnels concerts de piano des 19 et 20 juillet dont l'Amicale est partenaire.

Après un an et demi de fermeture, la route du col du Coq réouvrira ce 12 juillet


dimanche 7 juillet 2019

Stéphanie Tur s’est arrêtée alors que nous continuons tous notre chemin

Stéphanie Tur a animé le CCAS de 2006 à 2008
Stéphanie Tur est partie. La communauté villageoise a été très touchée d'apprendre sa disparition et lui a rendu un hommage chaleureux lors d'une cérémonie de partage et d'amitié.
Ce blog est ouvert à qui veut informer, mais aussi témoigner. 
Voilà l'hommage des parents d'élèves  - de ces années -, sous la plume de Véronique Laforets qui a partagé de nombreux moments avec Stéphanie, Philippe et ses enfants...
 
...

Stéphanie, c’était la bonne marraine des enfants.
La marraine des petits qui arrivent au monde. Neveux, nièces, enfants des collègues...
Un gilet pour celui-ci, un bonnet ou une couverture pour celle-là.
Elle essayait des points, choisissait les couleurs, espérait que ça plaise aux parents.
Dans l’équipe municipale et au CCAS dont elle a été vice-présidente de 2006 à 2008, elle a proposé que la commune fasse un cadeau de naissance pour chaque petit né à Proveyzieux. Et c’est ce qui a été fait.

Stéphanie, c’était aussi la marraine des plus grands.

Pendant 6 ans, elle a animé le « Club nature » un samedi par mois pour les enfants du village avec Véronique Curtenaz et Micheline. Avec elles, ils sont partis en ballade, ils ont cherché des traces, construit des affûts pour surprendre les animaux.
Pendant 15 ans, sa cuisine a été ouverte pour les cantines partagées avec Manu, Odile, Hélène et d’autres encore.
Elle s’est investie dans l’association des parents d’élèves.

Mais surtout, Stéphanie faisait partie du « gang des mères », comme disait son fils Pierre, avec ses copains Olivier et Marceau. Un gang qu’ils qualifiaient de redoutable ou de bienveillant, ça dépendait des jours. Elle savait dire le mot d’encouragement, elle avait une attention singulière pour celui qu’elle sentait inconfortable dans le groupe. Pour les enfants proches, leurs amis, et les amis de leurs amis… Ils ont toujours trouvé une place dans la voiture de Stéphanie et il y avait toujours un quelque chose pour le goûter à Planfay.
Pendant six ans, Stéphanie Tur a animé le Club Nature
 
Tout cela a tissé des liens forts et les a aidés à grandir en confiance et en sécurité.
Stéphanie leur a fait un immense cadeau.

Lorsqu’ils sont devenus adultes, elle a continué à les voir avec plaisir, à demander des nouvelles de ceux qu’elle ne voyait plus. Elle se tenait au courant des difficultés de l’un, des réussites de l’autre, des amours, des peines, de leurs intérêts… Toujours pudique, jamais inquisitrice.

Ce mois de février, lors du dernier week-end qu’on a passés ensemble avec nos enfants et leurs amis, elle les regardait avec plaisir et disait :
« C’est super de voir ces jeunes adultes, juste avant qu’ils deviennent parents à leur tour. »

Stéphanie avait l’intérêt et le souci constant des enfants.
Ceux qui sont là, ceux qui n’y sont plus, ceux qui sont à venir.
Elle aimait les voir grandir,

Elle a adoré voir pousser la vie.
                                                                              Véronique Laforets

De Rochetrejoux en Vendée à Proveysieux en Chartreuse, 750 km en vélo

Départ en grande pompe avec le maire de Rochetrejoux
C’est parti d’un défi lancé entre copains de la part de l’un d’entre eux qui voulait marquer le début de sa retraite : « Et si on allait boire l’apéro chez Florence et Alexandre à Proveysieux ? ». Bonne idée, bien reçue par ses amis sportifs et bons vivants. Le problème, qui finalement n’en sera pas un, c’est que ces sportifs se trouvent à Rochetrejoux, un village vendéen de près de 1 000 habitants, peu éloigné de la commune des Herbiers, qu’une équipe de football a rendu célèbre lors de la Coupe de France 2018. Et Proveysieux se trouve carrément de l’autre côté de l’Hexagone !
Avec sa douzaine de copains, François, le jeune retraité avait déjà traversé le massif de Chartreuse à pied, en quatre jours. Ils avaient apprécié le décor. Du coup, le défi lancé a vite été relevé ! Ils se sont trouvés à quatre à partir en début de semaine dernière avec un camion d’assistance pour la logistique. Départ en grande pompe, avec le clairon pour sonner le départ. Le maire de Rochetrejoux, écharpe tricolore sur l’épaule ainsi que son adjointe sont là, et donnent le signal de départ. On est le 24 juin.
Le parcours, ils l’avaient tracé grossièrement en tirant une ligne droite sur une carte de France, et ils l’ont peaufiné, désireux d’éviter grandes villes et routes trop passantes. « 750 km, soit environ 130 par jour sur une semaine en n’empruntant que des petites routes », précise François. Des chiffres pour le défi : 125 communes traversées dans 10 départements, 140 litres d’eau bus, mais 125 bières quand même pour se désaltérer sur les campings étape, trois crevaisons, un lumbago soigné avec des feuilles de chou et une canicule imprévue qui a forcément corsé le voyage, avec 44° noté sur le parcours dans le Massif central. Une France qu’on croit plate, mais qui présente tout de même pas mal de dénivelés. Voilà l’histoire.
L'arrivée des amis cyclistes vendéens au Gua, à Proveysieux
.
Alexandre, leur ami Proveysard avec qui ils ont gardé contact tout au long de leur traversée, leur dit que la fête champêtre annuelle de Proveysieux a lieu le dimanche 30 juin. Du coup, ils décident d’être présents ce jour-là, augmentant un peu le kilométrage des dernières étapes et arrivent en Chartreuse, au hameau du Gua, samedi dernier. Une belle aventure, un défi relevé par cette bande de copains soudés. Ils sont déjà repartis vers leur village d’adoption, en véhicule cette fois-ci sans doute déjà en préparation d’un nouveau défi, après avoir quand même trinqué avec Florence et Alexandre. C’était le but. D’ailleurs une devise, sous forme de locution latine était inscrite sur leurs maillots : « Nulla Tenaci invia es via, nunc est bibendum » (*). Défi relevé !
Les cyclistes avec Florence et Alexandre, leurs amis Proveysards
(*) Aucune route n’est infranchissable, maintenant il faut boire

mercredi 3 juillet 2019

Ce dimanche, la prairie de Girieu et le village de Proveysieux étaient en fête

Les chaudrons de diots et polenta
La tradition persiste... depuis bientôt 50 ans disent certains : chaque début d’été, tout ce que la communauté proveyzarde compte de forces vives, se retrouve dans la prairie de Girieu pour une fête champêtre organisée par l’Amicale. Tous se réunissent autour des grands chaudrons, qu’on pourrait croire remplis de potion magique tant cette fête entraîne joie et bonne humeur chez les participants. Leur potion à eux, c’est la polenta et les diots, un repas typiquement transalpin, qui tire peut-être son origine de ces bûcherons italiens venus travailler et finalement s’installer en Chartreuse. Cette fête est aussi et surtout l’occasion de partager de bons moments avec famille et amis, d’échanger, de discuter et de parler des vacances à venir.
Une partie de la joyeuse équipe de l'Amicale, ou leurs conjoint(es)

Cette année encore, près de 150 personnes étaient là, attablées sous les épicéas ou pique-niquant dans l’herbe très fleurie de Girieu. Le site, avec son décor magistral planté au pied de la Pinéa, se prête admirablement à ce genre de fête. Si ce n’est la météo qui oblige certaines années à annuler la manifestation, on ne voit pas ce qui pourrait troubler ce rendez-vous champêtre incontournable. 

Pour l’édition 2019, pas de problème de météo, si ce n’est cette fin de canicule précoce. Et puis, pour l’animation, certains, plus matinaux que les autres ont assisté au passage du Grand Duc, le trail de Chartreuse, où la prairie de Girieu servait de passage entre Pinéa et la Sûre.
Le tournoi de volley-ball

Cette année pourtant, l’animation était plus légère, avec tout de même quelques volontaires pour le tournoi de volley-ball où on a pu mesurer les effets de la polenta magique… Une bonne journée passée entre amis et un rendez-vous déjà pris pour l’année prochaine, autour des chaudrons.

Les travaux du pont de la route de la Charmette pourraient se terminer plus tôt que prévu

En début de semaine dernière, Christiane Raffin, le maire de Proveysieux, Ludovic Bustos et Christophe Ferrari (vice président délégué aux espaces publics et à la voirie et président de Grenoble Alpes Métropole) se sont rendus sur le site du chantier de rénovation d’un pont sur le Tenaison.
L'avancée des travaux le 24 juin
Cet ouvrage d’art, qui date de plus d’un siècle supporte, en temps ordinaire, les bétaillères chargées de bovins qui font leur transhumance vers les alpages de la Grande Sure. Il est utile aussi pour les camions grumiers - environ 45 tonnes - qui passent par ici pour descendre leurs grumes et bois divers de Chartreuse qui viennent par ailleurs d'avoir l’appellation AOP. Enfin, il est emprunté par de nombreux randonneurs, trailers et vététistes qui viennent profiter des nombreux sentiers qui s’offrent à eux à partir du col.
Le pont est sous la responsabilité de la Métro depuis 2017. Les travaux pour le rénover et le consolider ont commencé au mois de mai. Ils devraient s’achever autour du 10 juillet (avec trois semaines d’avance sur le calendrier prévu).
Les élus sur le chantier du pont
. Marc Debernardi, conducteur de travaux pour la société SCBTP Barassi en a donné le détail, dans un jargon très technique : « Nous réparons les tympans du pont qui étaient ouverts, rajoutons sept tirants d’enserrement, nous rejointoyons les murs, réalisons des longrines en béton armé et construisons deux murs de retour en aval du pont. Ensuite, il faudra vérifier l’étanchéité générale de l’ouvrage, poser des glissières de sécurité en acier (elles résisteront mieux au passage des grumiers que des glissières en bois) et, pour terminer, poser des enrobés sur le tablier du pont. »

L’opération, qui coûtera 130 000 euros est entièrement prise en charge par la Métro.

D'après article de presse DL réalisé par Didier Sartor 
Voir aussi reportage sur le site de la METRO.

Robin Grison était sur le Grand Duc


Ce n’est pas la première fois que Robin Grison participe à cette épreuve de trail, une des plus anciennes de la catégorie. Pour l’édition 2019, on fêtait même les 30 ans de l’épreuve. Cette fois encore, Robin s’est classé dans le top 10, parmi les meilleurs et ceci malgré les conditions difficiles dues à la canicule. 4e en 2011, 13e en 2013, 8e en 2016, 4e en 2017 et 6e cette année, une régularité qu’on lui envie. Hormis le Grand Duc, Robin a aussi participé à la plupart des grandes épreuves de trail, avec notamment la Diagonale des Fous à La Réunion et l’Échappée Belle en Belledonne sans oublier le trail (local) des Balcons Sud de Chartreuse sur les hauteurs du village de Quaix en Chartreuse et les nombreuse épreuves dans le cadre de Grésivaudan Xpress. Avec Eric André, autre Proveysard, ils font souvent course commune, se « tirant un peu la bourre », comme on dit dans le jargon des trailers.
L’édition 2019 du Grand Duc a été remportée par Mikael Pasero, en 9 h 55 min 53 s. Robin Grison est donc arrivé 6e en 12 h 01 min et Eric André, 18e en 13 h 54 min 12 s.

lundi 1 juillet 2019

Vis ma vie d'artisan, AOC Bois de chartreuse

Dans la peau d'un professionnel de la filière-bois

Vis ma vie d'artisan AOC Bois de Chartreuse. 

Les mardis 9, 16 et 23 juillet, partez à la rencontre des professionnels de la filière-bois.
Glissez-vous dans la peau d’un artisan le temps d’une matinée pour découvrir le travail du charpentier et le lien de l’arbre à la construction bois.
Ces visites sont gratuites et accessibles au grand public, petits et grands, à condition d’être équipé d’une tenue et de chaussures adaptées. Pour des questions de sécurité, les visites sont limitées à 15 personnes. Casques, gilets et consignes de sécurité sont distribués au début de chaque visite si besoin.

Inscriptions OBLIGATOIRES / renseignements: Office de tourisme Cœur de Chartreuse
tel : 04 76 88 62 08, mail : info@coeurchartreuse-tourisme.com

samedi 29 juin 2019

Girieu en fête le dimanche 30 juin

C’est une tradition bien établie : chaque début d’été, tout ce que la communauté proveyzarde compte de forces vives, se retrouve dans la prairie de Girieu pour une fête champêtre organisée par l’Amicale de Proveyzieux.
Le grand rendez-vous de GIRIEU 2019 aura lieu ce dimanche 30 juin. Les organisateurs, vous attendent nombreux, avec parents et amis pour ce pique-nique géant, avec polenta et diots traditionnels. Les animations sont aussi classiques, tournoi de volley-ball, balades, mais aussi causette entre amis, et pourquoi pas sieste et farniente sous un arbre.

 


Cette manifestation est ouverte à tous.

Repas : 15 € (adultes) - 8 € (enfants 10/15 ans).
Réservation conseillée avant le 20 juin, donc trop tard !

Inscriptions auprès des membres de l’Amicale, le soir de préférence : 
04 76 56 84 89 ou 04 76 56 85 23

lundi 24 juin 2019

Concert Gospel, samedi 29 juin à Saint-Egrève

C'est à Saint-Egrève, et y'a des Proveysards dans l'affaire, donc faut être là pour les applaudir, c'est la moindre des choses !


samedi 22 juin 2019

La col de la Charmette actuellement inaccessible suite à des travaux sur un pont

Le pont en travaux en début du mois de juin 2019
Les week-end et jours fériés sont plutôt calmes ces dernières semaines sur le site du col de la Charmette. Le site, point de départ de randonnées vers les massifs de la Sûre et du Charmant Som, n’est plus fréquenté que par des randonneurs à pied.
Le parking étonnamment vide !
. Plus de cyclistes, plus de voitures ! La raison : un pont sur la rivière Tenaison, situé un kilomètre en aval, est actuellement en réparation depuis le mois d’avril, des travaux qui devraient se prolonger jusqu’au 26 juillet selon l’arrêté affiché.
Ce chantier sur ce pont du Tenaison est réalisé sous l’autorité de la METRO. Depuis 2017, la collectivité territoriale a récupéré l’entretien des voies communales et départementales, mais a aussi en charge les ponts, passerelles et murs de soutènement intégrés à ces voiries, soit pas moins de 1600 ouvrages d’art sur son territoire de 49 communes ! La plupart d’entre eux, de faibles ampleurs, se trouvent sur les « petites communes » de la METRO comme ce pont, situé sur le CD 105 qui relie Saint-Egrève au col de la Charmette, via la commune de Proveysieux.
Pancarte à la sortie de Pomarey

 

Ces travaux posent des problèmes d’accès aux randonneurs et cyclistes, particulièrement nombreux cette fin de printemps, mais aussi aux alpagistes qui, chaque été, montent leurs troupeaux de génisses sur les plateaux de la Sûre. Ne pouvant attendre la fin juillet, les éleveurs de la coopérative « Les Gentianes », sont montés le samedi 15 juin, choisissant l’itinéraire Nord du col de la Charmette, au départ de Saint Laurent du Pont, dans la vallée du Guiers Mort, pour rejoindre le point de départ de la transhumance. Une logistique qui avait déjà été mise en place en 2013, à cause d’un affaissement de la route qui était, du coup, limitée aux tracteurs et camions transhumants de moins de 3,5 tonnes.

Un axe économique pour le transport du bois
Les Proveysards sont plutôt satisfaits de voir que la METRO ait pu dégager des fonds pour l’entretien de cet axe, reconnaissant son rôle économique, notamment les propriétaires forestiers et sylviculteurs qui, bon an mal an, descendent près de 2 000 m3 de bois, selon un des propriétaires. Si l’on ajoute les coupes faites sur la forêt domaniale, une des plus grandes des Alpes, c’est près de 4 000 m3 de bois qui transitent sur cette route les grosses années. Ce fort tonnage avait d’ailleurs poussé élus et techniciens (*) à installer un portique de 4 mètres, en amont du hameau de Pomarey, à l’automne 2014, limitant ainsi à 40 tonnes la charge des camions grumiers, nombreux tout au long des saisons d’exploitation forestière.
Le portique pour limiter le tonnage des camions
L’entretien et l’investissement de la METRO sur les ouvrages d’art de la route de la Charmette sont toujours conditionnés à une limitation du tonnage des camions pour une pérennité de ceux-ci. Pour les travaux sur ce pont, 115 000 € ont été investis par la Collectivité pour cette opération.

(*) A cette époque, c’est la Département de l’Isère qui était en charge de ces infrastructures.


vendredi 21 juin 2019

Travaux vers la route de Clémencières

Message de Grenoble Alpes Métropole : 

Nous vous informons que des travaux de réparation de la RD 57f, à proximité du lieu-dit La Frette, sur la commune de Quaix en Chartreuse, sont programmés pour faire suite aux problèmes d’instabilités côté amont de la route (Cf. image).
Les travaux de confortement du talus sont envisagés entre le 1er juillet et le 30 août 2019. Toutes les démarches seront prises pour réduire au maximum la gêne occasionnée. Néanmoins pour des ques

tions d’emprise et de sécurité, une coupure totale sera effective durant les travaux sur les horaires suivants : de 7h30 à 12h et de 13h à 17h. Une déviation sera mise en place via Sarcenas.
Tout signe d’instabilité survenant au cours du chantier pourra nécessiter la fermeture totale de la route 24h/24h durant les travaux afin d’assurer la sécurité des usagers et du personnel de chantier.



La FRAPNA Isère devient France Nature Environnement Isère

  Communiqué de Presse
La FRAPNA Isère devient FNE Isère

La FRAPNA Isère a tenu son Assemblée Générale annuelle le 15 juin à Poisat. Dans la continuité de changements similaires survenus au niveau régional et dans d'autres départements, l'Assemblée a voté un changement de nom : la FRAPNA Isère devient France Nature Environnement (FNE) Isère, affirmant ainsi son attachement au mouvement national France Nature Environnement. Notre vocation reste inchangée : agir pour la préservation de la nature et de l'environnement sur l'ensemble du département.

Francis Odier succède à Chantal Gehin à la présidence 

Suite à l'Assemblée Générale, le bureau de FNE Isère a été reconduit, avec un passage de relais progressif : Chantal Gehin devient 1ère vice-présidente, Francis Odier a été désigné président.
Francis Odier, 60 ans, consultant, ingénieur agronome, est impliqué dans la protection de l'environnement depuis de nombreuses années. Administrateur de la FRAPNA Isère depuis 2016, il est également responsable de la Commission Aménagement du Territoire.

Composition du nouveau bureau FNE Isère :
- Président : Francis Odier
- Vice-président.es : Chantal Gehin, Jacques Pulou
- Secrétaire générale : Sophie D'Herbomez-Provost
- Secrétaire général adjoint : Michel Barnier
- Trésorier : Gérard Auchère


Toutes infos sur le site Internet


jeudi 20 juin 2019

Annulation du Festival Le Grand Son

Communiqué de Jean-Pierre GODEFROY, Président de l’Ephémère, l'association organisatrice de l'événement culturel.

Bonjour à tou·te·s, cher·e·s ami·e·s,

Vous l'avez peut-être entendu se murmurer dans les villages ou dans la presse ces derniers jours : après plus de 31 ans d’existence, le festival Le Grand Son (ex-Rencontres Brel) tire sa révérence.
Malgré les préparatifs effectués concernant l’édition 2019, nous sommes, en effet, contraints de procéder sans plus attendre à la demande de liquidation de l’association auprès du Tribunal de Grande Instance de Grenoble et d’annuler le festival.
La coproduction (Périscope et Ephémère) n'a pas été en capacité de produire un budget prévisionnel à minima à l'équilibre.
Au regard des difficultés financières de l'association, il ne nous est pas possible de prendre des risques financiers supplémentaires et de générer un nouveau passif.
Nous avons donc convoqué une assemblée générale extraordinaire ce 22 juin 2019 afin d’initier la procédure de liquidation de l'Ephémère et ce, avant que l'édition 2019 n'ait lieu.




Le déchirement de renoncer dans ce contexte et pour ces raisons ne doit pas nous empêcher d’apprécier les 31 éditions réalisées depuis 1988.
Nous remercions très chaleureusement celles et ceux qui en ont été les fondateurs et fondatrices, l’ensemble des bénévoles qui ont apporté leurs compétences, leurs savoir-faire, leurs énergies et leurs capacités à coproduire cette aventure individuelle et collective.
Merci à tous nos partenaires, public et privés qui depuis plus de 30 ans nous apportent leur soutien. Nous remercions aussi tous les artistes, venus se produire sous notre chapiteau, sur la scène découverte ou, dans un temps plus lointain, sur une charrette à foins.
Enfin nous tenons à adresser un immense merci à notre public, présent en grand nombre chaque année malgré parfois des conditions météo un peu humides ; vous aviez toujours le sourire et nous espérons que chacun gardera de ces belles années de bons souvenirs !
Rien sans vous, votre soutien, n’aurait été possible ! Nous aurions souhaité poursuivre, partager encore plus.
Nous sommes conscients des difficultés que cette annulation provoquera chez nos partenaires, nos techniciens, nos artistes et aussi pour vous, notre public.
Mais comme en montagne, choisir, c’est parfois renoncer. L’important est de ne pas renoncer au sens de la cordée, à ce qu’une telle complicité représente dans nos vies.
Que l’histoire de notre festival puisse être une source d’inspiration à d’autres projets.
Nous aurons, je l’espère, le plaisir de nous croiser très prochainement : lors des Endimanchés (page Facebook), dont la journée du dimanche 14 juillet, de 10h à 18h, est bien maintenue, ou lors des trois journées musicales et festives organisées par la mairie, avec notre aide et celles d'autres associations et commerçants locaux, les jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 juillet, avec un temps fort pour se dire merci, préparé par l'association l'Ephémère, le vendredi 19 juillet au soir.

Avec toute ma gratitude, Jean-Pierre GODEFROY, Président de l’Ephémère 

Voir aussi article sur le site de Franc bleu Isère


mardi 18 juin 2019

Un groupe de discussion sur le web pour Proveysieux

Depuis 2012, un groupe de discussion en ligne existe sur le territoire de Quaix en Chartreuse, un groupe qui compte, en cette date, 388 membres. Le principe imaginé à l’époque, était d’offrir un espace d’échange entre Queylards. Après validation de votre inscription, et l’œil vigilant d’un modérateur, toute personne peut diffuser des informations à la seule condition qu’elle concerne le village de Quaix ou les activités de ses habitants. On y trouve actuellement aussi bien des informations concernant la commune ou environs proches (soirées, débat, AG, foire, course, etc.), que des recherches de covoiturage, des demandes d’informations, des annonces pour des choses à donner, prêter ou vendre, des alertes de la part de voisins vigilants, des problèmes de connexion Internet, etc.
On y trouve même des annonces concernant Proveysieux ! Comme quoi, le besoin existe aussi sur notre village...

Voilà un bref aperçu de ce que l’on peut échanger et qui favorise le lien entre habitant à l’échelle locale.

Alors pourquoi pas le même forum sur Proveysieux ?

Si l’idée vous plaît, rejoignez le groupe de discussion du village.
Pour vous inscrire, envoyer simplement votre demande par mail à l’adresse suivante : 
proveysieuxvillage-subscribe@yahoogroupes.fr 
et ainsi vous recevrez toutes les informations que chaque habitant de Proveysieux souhaite diffuser et partager.

lundi 17 juin 2019

La fête de la musique, c'est aussi à Proveysieux, et c'est organisé par le Sou des Ecoles

Comme chaque année, le Sou des Ecoles de Proveysieux organise SA fête de la musique. Celle ci aura lieu le samedi 22 juin (sous réserve d'une météo clémente) et verra se produire plusieurs groupes amateurs et engagés ! 

Sur place, vous trouverez aussi une petite restauration (frites, hot-dog, gaufre etc.) et, bien-sûr, de quoi vous rafraichir à la buvette. 
Le SOU vous attend dès 17h et jusqu'à tard dans la nuit.

Programme :
- 17h : Compagnie Evi’Danse, avec les enfants à l’honneur
- 17h30 : Groupe Céwalid, Musique et Danse Africaine (que les amateurs/trices de danse viennent participer!)
- 18h10 : Groupe Dave&Family, reprises pop-rock en famille
- 18h50 : Groupe NeroNebia, pop-rock qui déménage
- 20h30 : Did-et-sa-gratte, auteur-compositeur de belles chansons
- 21h25 : 7Eight, des reprises pop-rock endiablées !

La troupe de Quaix des artistes en représentation à Proveysieux et Quaix en Chartreuse


L'Amicale de Proveysieux et "Quaix des artistes", vous proposent un nouveau spectacle de fin d'année de l'atelier théâtre. Il aura lieu le vendredi 28 juin à 20h30 à la Salle des fêtes de Pomarey à Proveysieux.
La pièce "On ira tous au paradis", qui est tirée d'un texte de Patrick Kermann, réserve des moments de rire mais aussi de réflexion sur le sens de la vie.
A l'issue de la représentation, vous pourrez échanger avec les comédiens et animatrices autour du pot offert par l'Amicale.

Ce spectacle sera également présenté le samedi 29 juin à la salle polyvalente de Quaix en Chartreuse.

La Commune de Quaix en Chartreuse fait feu de tous bois pour la transition énergétique

Pierre Verri, Pierre Faure, Christophe Ferrari, Bernard Spindler et Eddir Chinal
Les élus écoutent les explication d'Eddie Chinal, de la société Forestener.
La semaine dernière, élus et techniciens se sont déplacés sur le chantier de la nouvelle chaudière à bois/granulés de 200Kw, un équipement qui devrait être mis en service dans les prochains mois, remplaçant un précédent chauffage fonctionnant au fuel et à l’électricité. Cette chaudière devrait, à terme, alimenter la salle polyvalente, la mairie, la cure, l’ancienne maison de la Communauté de Communes ainsi que quelques habitations privées. Comme l’a précisé Pierre Faure, le maire, dans son discours d’accueil aux partenaires et notamment à Christophe Ferrari, président de la METRO, « Il n’y a pas de petits ou de grands projets. Après l’école, la crèche, la bibliothèque, la cantine, les logements sociaux, cette chaudière sera le troisième équipement à utiliser des énergies nouvelles. ».
 

Ce projet a pu être réalisé suite à une dynamique partenariale avec l’ALEC (Agence Locale de l'Énergie et du Climat), la Région et l’ADEME, mais aussi et surtout Forestener, une entreprise qui propose des solutions bois/Energie, clés en main, de petites et moyennes puissances, parfaitement adaptées à des projets come celui de Quaix en Chartreuse. La Commune a, par ailleurs décidé de s’investir dans le capital de cette société, aux côtés de la METRO et du Parc Naturel Régional de Chartreuse. Ce projet s’inscrit aussi dans la Plan Air Energie Climat de la Métropole, avec des aides techniques et financières.Cette chaufferie, qui consommera environ 75 tonnes de granulés par an permettra, avec l’abandon du fioul, d’éviter le rejet dans l’atmosphère de plus de 100 tonnes de CO2 par an.
Christophe Ferrari insistait aussi sur ces « petites » communes qui apportent, à leurs manières, leur pierre à l’édifice de la transition énergétique. « Cette chaudière répond tout à fait au Plan Air Energie Climat de la METRO qui fixe à 20% la part des énergies renouvelables produites localement en 2020, et 30% en 2030. Pour atteindre ces objectifs, les filières de production doivent être développées, en particulier le bois ».
Bernard Spindler, le vice président de la METRO à l’énergie et Pierre Verri, président de l’ALEC, ont aussi à leurs tour insisté sur l’aspect participatif du projet mené avec des citoyens et sur le fort investissement des techniciens et élus pour cette réalisation.

Voir aussi l'article sur le site de la METRO


vendredi 14 juin 2019

Distribution gratuite de composteurs par la METRO ce samedi 15 juin à Proveysieux

Déchetterie mobile Proveysieux

A vos marques, prêts, compostez !


Distribution gratuite de composteurs, sensibilisation au compostage et au jardinage zéro déchets le samedi 15 juin 2019 de 9h00 à 17h00 sur la commune de Proveyzieux.

Des bennes seront également mises gratuitement à disposition pour déposer vos objets. Ce service est réservé aux particuliers. Les professionnels ne sont pas concernés par cette opération.
Voir page sur ce site.

Plus d'infos sur la page du site de la METRO consacrée au tri des déchets 

Ce samedi 15 juin, manifestation contre la privatisation des barrages sur le site de Saint-Egrève

La manifestation s’appelle “Barrages - la privatisation de trop ! - Eau secours” et elle aura lieu samedi de midi à 17 heures, sur le barrage de Saint-Égrève. L’appel à manifester a été signé par les collectifs “Ne nous laissons pas tondre” et “Sauvons nos barrages” ainsi qu'un collectif d'associations environnementales et des syndicats.
L’ancienne ministre Delphine Batho, les eurodéputés Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne) et Manuel Bompard (LFI), le maire de Grenoble Éric Piolle, la députée socialiste de l’Isère Marie-Noëlle Battistel et le sénateur isérois Guillaume Gontard sont annoncés comme présents sur le site.

Toutes les informations sur ce lien.

Un café associatif en projet sur Saint-Egrève

Un certain  nombre d'habitants du canton de Saint-Egrève se mobilisent actuellement pour créer un lieu culturel, sous forme de café, comme il en existe déjà ailleurs.

Précédemment, une enquête avait déjà été réalisée pour un peu tâter le terrain et voir si un tel lieu répondait à une demande. Plus récemment, une rencontre a eu lieu, riche en propositions autour des différents thèmes proposés durant la soirée.


La première partie de cette soirée a été l’occasion de revenir sur l’origine du projet et de rappeler les résultats de l’enquête réalisée en janvier dernier auprès des habitants de St Egrève. Les objectifs et attentes de ce futur lieu convivial et chaleureux ont ensuite été présentés, avant une rapide présentation des démarches initiées (contacts, visites de lieu, échanges avec la mairie) avant de laisser la parole aux participants pour un temps d'échanges.
La réunion s’est poursuivie par une réflexion par groupe autour de cinq thématiques.

Beaucoup de questions restent encore en suspens : lieu, fonctionnement avec des bénévoles uniquement ou salarié(es), restauration proposée ou pas, statut de la structure (associatif uniquement), financements pour démarrer, activités pour autofinancer ce lieu si nécessaire...

Réflexions en cours avant d'avancer sur le projet :
  • Création de l’association qui portera le projet. “Cultur’& Nous” a été proposé...
  • Création d’une page Facebook + liste de diffusion pour continuer d’informer les St Egrèvois et habitants des communes voisines, de l’avancée du projet de Café culturel à Saint-Egrève.
  • Organisation de la 1ère AG de l'association “Cultur’& Nous” en septembre et création de commissions ou groupes de travail (programmation, animation-vie du lieu, partenariats, communication…). Le groupe reste ouvert à de nouvelles personnes.
  • Prise de contact pour un accompagnement éventuel de l’association par une structure.
  • Poursuite de la recherche du lieu.
Contacts :

Bénédicte Comte: benecomte2266@gmail.com
Valérie Bardot: vbardot91@gmail.com

jeudi 13 juin 2019

Le Grand Son, festival de musique de Saint Pierre de Chartreuse : une édition 2019 annulée, avant la disparition du festival ?




Cela fait plusieurs jours que le bruit court en Chartreuse… L’édition 2019 du festival Le Grand Son, ex-Rencontres Brel, à Saint-Pierre-Chartreuse serait annulée, à un peu plus d’un mois de l’événement. Du côté des organisateurs, difficile d’en apprendre davantage pour l’instant. L’association L’Ephémère, de Saint-Pierre-de-Chartreuse, reste injoignable alors que le Periscope, producteur grenoblois, confirme une situation financière délicate et indique seulement qu’il s’exprimera ce vendredi.
(...)
Voir la suite de cette info sur le site du Dauphiné Libéré...

"Vis ma vie de naturaliste", vendredi 14 juin à Saint Jean de Couz

Des inventaires de la faune et de la flore ? Par qui ? Et pour quoi faire ? Rencontrez les personnes qui ont sillonné le territoire de Chartreuse pendant près d’un an pour en découvrir les richesses naturelles.

Les rendus se feront notamment sur les chauve-souris, le cincle plongeur, la faune des cavernes et les papillons de nuit.
 

Spéléologues, chercheurs, naturalistes, élus et même écoliers, ils viennent vous présenter le fruit de ce travail collectif d’envergure.
Entrée libre, tous publics.
Retrouvez tout le programme de Vis ma vie de Naturaliste, printemps 2019 en suivant ce lien

Un cours de capoera à l'école de Proveysieux... Votre avis intéresse le SOU des Ecoles

Depuis bientôt 3 ans le Sou des Ecoles propose aux enfants du primaire, une activité Capoeira sur le temps périscolaire.
L'équipe de l'association réfléchit actuellement à la possibilité d'ouvrir un nouveau cours dans le prolongement de celui déjà proposé. Il s'adresserait à des (pré)adolescents (à partir de la 6ème) et aux adultes, tous niveaux confondus, et aurait lieu les mardis soirs de 17h30 à 18h30 au gymnase de l'école de Proveysieux à partir de la rentrée prochaine 2019.
 

Dans le but d'estimer le nombre de personnes intéressées, le SOU invite les éventuelles personnes intéressées à répondre à un petit sondage en cliquant sur le lien suivant : 
https://doodle.com/poll/ffd93hni9xy2kf8u

samedi 8 juin 2019

Une déchèterie mobile à la salle des fêtes de Proveysieux, le 15 juin

Le samedi 15 juin, une déchèterie mobile s'installera sur le parvis de la salle des fêtes de Pomarey à Proveysieux.

Pour quoi faire ?
Pour vous débarrasser de vos déchets occasionnels (textile, cartons, métaux, ferraille, déchets électriques, électroniques...).
Une ressourcerie mobile sera également présente pour donner une seconde vie à vos objets encore en bon état - pensez au réemploi.
Un stand messager du tri de la Métropole pour vous informer sur le tri, le compostage, le broyage…
Une distribution gratuite de composteur pour valoriser localement vos déchets alimentaires et autres organiques.

vendredi 7 juin 2019

Le film "Lucie, après moi le déluge" repasse au cinéma La Vence Scène le dimanche 9

Ça fait déjà quelques temps que ce film documentaire tourné par Sophie Loridon et qui a pour sujet principal, la vie d'une de ses cousines éloignées Lucie, tourne sur les écrans de la région.
Le film est déjà passé à Saint-Egrève, en présence de sa réalisatrice, mais aussi à Proveysieux, lors d'une séance organisée par l'Amicale de Proveyzieux.
Désormais en sortie nationale, et donc présent dans de nouvelles salles de l'Hexagone, Lucie repart pour de nouvelles aventures.... Et de nouveau à Saint-Egrève en cette fin de semaine.

Si vous l'avez raté !
A voir samedi 8 à 16h30 et dimanche 9 à 17h30 à La Vence Scène, en présence de la réalisatrice.
Lien Ciné.
Voir les bonnes critiques sur le Petit Bulletin Grenoble et sur Télérama
.
.

Le Quaix working, c’est pour bientôt... à Quaix en Chartreuse bien sûr !


Un espace de coworking va bientôt ouvrir ses portes à Quaix-en-Chartreuse, en plein cœur du village. 
Mais au fait, c’est quoi un « coworking » ? 

C’est un bureau partagé, où l’on vient pour travailler sur son propre projet mais au milieu des autres. C’est une façon de mutualiser les outils bureautiques, mais surtout de trouver de la convivialité… sans avoir à descendre dans la vallée.
Vous êtes indépendant, salarié en télétravail, enseignant, en reconversion professionnell, habitant de Quaix, Proveysieux, Saint-Martin-le-Vinoux, Sarcenas, Saint-Égrève ou d’une commune alentour, cet espace de travail s’adresse à vous ! Venez une fois de temps en temps ou tous les jours si ça vous chante, sans réserver. Vous pourrez faire des rencontres, échanger et travailler dans une ambiance chaleureuse.
Les anciens bureaux de la Communauté de Communes
Le Quaix working est un projet associatif en pleine création qui réunit à ce jour une dizaine de personnes d’horizons variés. EmbarQuaix vous aussi avec nous ! Pour une fréquentation occasionnelle ou régulière, si vous êtes intéressé par ce projet, faites vous connaître dès à présent afin de faire grandir et de diversifier notre communauté de coworkeurs.

Le Quaix working, 
en bref :

Pourquoi ? Travailler ici, indépendamment mais en communauté.
Pour qui ? Travailleurs indépendants, télétravailleurs, professeurs, étudiants… 
Où ? Dans les anciens bureaux de la communauté de communes des balcons sud de Chartreuse.
Quand ? Dès septembre 2019.
Qu’est-ce qu’on y trouve ? Des bureaux, des écrans, la fibre, une imprimante, une machine à café et des gens sympas. 
Combien ? Formules à la journée ou au mois, sans engagement (tarifs à venir).

Pour plus d’infos, écrivez-nous à : quaixworking@gmail.com.