vendredi 29 mai 2020

Y a-t-il un risque de canicule en France pour l'été 2020 ?

Alors que nous vivons déjà des chaleurs pleinement estivales en cette fin du mois de mai, faut-il craindre un (ou plusieurs) épisode(s) de canicule pour l'été à venir ?
- Qu'est-ce qu'une canicule ?

- Comment définit-on les seuils selon les départements ?
- Que disent les statistiques ?
- Selon les modèles saisonniers, aura-t-on un été chaud ?
 

Autant de questions que l'on peut se poser dès maintenant... et auxquelles tente de répondre le site Meteo-Grenoble.com

jeudi 28 mai 2020

Christian Balestrieri, nouveau maire de Proveysieux

Christian Balestrieri, nouveau maire
La réunion d'installation du nouveau conseil municipal de Proveysieux, issu des élections du 15 mars 2020 a eu lieu en ce 28 mai. 

Une date importante qui voit la mise en place d'une nouvelle équipe réunie autour de Christian Balestrieri, élu maire de la commune.
Les nouveaux élus ont été accueillis par le maire sortant - qui ne se représentait pas - et installés chacun à une table, à bonne distance et dans l'ordre alphabétique... 
Christiane Raffin n'est restée que quelques minutes, debout près de la porte de la salle du conseil, souhaitant un bon conseil à toute l'équipe puis a dit quelques mots :
"Je quitte la mairie, non pas avec aigreur mais avec la satisfaction et le plaisir du travail bien fait, du devoir accompli avec beaucoup de désintéressement. Je rends hommage à mon équipe qui a travaillé également avec moi".
Avant de quitter la salle, elle a souhaité bonne chance à tous les élus pour leur mandat électif.
C'est donc Christian Balestrieri, doyen parmi les élus, qui a présidé le reste de la séance.
Il a été élu maire à l'unanimité ainsi que les trois adjoints.
Pierre Meyer, habitant Planfay, est premier adjoint. Il sera chargé du fonctionnement municipal, du budget et de l'urbanisme.
Philippe Tur est le deuxième adjoint, de Planfay également. Il sera chargé du cadre de vie, de l'environnement, de la vie du village et de la communication.
Catherine Cambrils, habitant Rigaudière, est la troisième adjointe. Elle sera chargée de la vie sociale, de la solidarité, de la vie scolaire et des associations.
Tout l'organigramme avec les délégations sera défini plus précisément avec le rôle de chacun lors du prochain conseil municipal.

Sans masque, mais à bonne distance, les 15 élus du nouveau conseil municipal de Proveysieux

mercredi 27 mai 2020

Le nouveau conseil municipal de Proveysieux sera installé ce jeudi 28 mai à 14h...

Les Conseils municipaux, qui verront l’installation des nouveaux élus issus du premier tour des élections municipales du 15 mars dernier, ont lieu tout au long de cette semaine. Débutés le 23 mai, ils se poursuivent jusqu’au vendredi 28. Dans le canton de Saint-Egrève, seule la commune centre enverra ses électeurs aux urnes pour un deuxième tour qui est donc programmé pour le 28 juin. A Saint Martin le Vinoux, Sylvain Laval est le nouveau maire tandis qu’à Quaix en Chartreuse et au Fontanil Cornillon, Pierre Faure et Stéphane Dupont-Ferrier vont se succéder à eux-mêmes. A Mont Saint Martin, c’est Vincent Lecourt qui devrait succéder à Serge Hortemel qui ne se représentait pas.

Une séance à huis clos à Proveysieux

Pour ce conseil d’installation, et conformément à la loi, les maires avaient trois possibilités : une séance publique avec respect des mesures barrière et de distanciation physique, avec notamment un nombre maximal de personnes autorisées à y assister ; ou une séance sans public mais retransmise en direct via un site Internet ou un réseau social ; ou encore une séance à huis clos. A Proveysieux, Christiane Raffin, maire sortant qui ne se représentait pas a choisi cette dernière option. Le conseil aura lieu à huis clos, le jeudi 28 mai, à 14 h dans la salle de la mairie. C’est la seule commune du canton où le public ne sera pas admis.

Interrogée sur cette date et cette heure, où certains élus travaillant l'après-midi auront du mal à se libérer sans prendre une demie-journée de congé, le maire reste ferme : «C’est comme ça, j’aurais pu aussi le mettre le dimanche à 14h, je ne veux pas qu’on m’impose quelque chose... Les autres maires font comme ils veulent, je ne suis pas un mouton de Panurge... ». Elle répondait ainsi à une interpellation de Christian Balestrieri, futur maire, porte parole de la prochaine équipe municipale, demandant une délocalisation à la salle des fêtes de Pomarey, plus grande et plus adaptée pour répondre au protocole de distanciation sociale (
4 m² par personne) et qui aurait pu accueillir un peu de public. (*). 
Refus.
 

Une passation de pouvoirs difficile
On a compris que l’ancien et le futur édile n’allaient pas passer leurs vacances ensemble. Le différend qui les oppose voit son origine dans une réunion publique qui a eu lieu en février dernier (voir article sur ce blog). Christian Balestrieri a expliqué le contexte dans un interview publié dans un article paru (voir ci-dessous) dans le Dauphiné Libéré le 23 mai dernier, sous la plume de Vincent Paulus : « Nos très mauvaises relations avec elle remontent à son projet d’adressage de Proveysieux (pour l’installation de la fibre optique), voté le 17 février en conseil municipal, alors que la plupart des habitants sont contre. (...) On a dit à Mme Raffin que c’était un déni de démocratie et elle n’a pas accepté cette contestation, la seule de ses mandats ».

Lors de la période de confinement, Christiane Raffin n’a pas souhaité partager la cellule de crise avec les futurs élus et c’est elle-même, entourée de ses adjoints, qui a « géré », notamment la rentrée scolaire. Situation très tendue donc, à la veille de l’installation de ce nouveau conseil municipal qui sera, on s'en doute, très bref et sans doute glacial !

Interrogée sur cette fin difficile pour elle après 12 années de mandat de maire, Christiane Raffin nous dit : « Je n’attends ni remerciements, ni reconnaissance… Qui est-ce qui a lancé l’offensive ? La manière dont on m’a interpellé lors de la réunion publique (de février), la façon dont un futur élu s’est comporté à mon égard et les menaces que j’ai encore reçues par un élu récemment, merci ! Ils me critiquent pour tout, même parce que j’ai fait faire une formation aux agents communaux (pour la rentrée scolaire). Pour le nouveau maire, quand il sera aux manettes, il fera ce qu’il voudra et surtout ce qu’il pourra et ce qu’il devra »

C’est dit…

Les conseils municipaux d’installation des nouveaux élus et d’élection du maire et des adjoints sont traditionnellement un moment plutôt convivial. Ce ne sera pas le cas, cette fois à Proveysieux pour l’élection du 28 mai 2020.


(*) Des conditions sanitaires strictes énoncées par le comité scientifique dans son avis du 8 mai, seront à respecter. Pour faciliter leur mise en œuvre, de nouvelles mesures par ordonnance ont été prises. Le lieu de la réunion du Conseil municipal devra permettre que les élus disposent chacun de 4 m² d’espace. Si cela s’avérait impossible dans la salle habituellement dédiée au conseil municipal, l’ordonnance autorise que la réunion puisse se tenir « en tout lieu, y compris en dehors de la commune.

Article paru dans le Dauphiné Libéré, édition du samedi 23 mai
Suite sous forme de brève dans le DL du 24 mai

mardi 26 mai 2020

C’était la rentrée !

Ce lundi 25 mai, c’était au tour de l’école de Proveysieux de faire sa rentrée dans le contexte que l’on connait du protocole sanitaire COVID-19. Une petite douzaine d’enfants accueillis par enseignants, employés municipaux et élus ont donc fait un retour un peu particulier pour certains.
Annoncée par le maire pour le 18 mai, puis remise suite aux conditions sanitaires imposées par les instances de l’Éducation Nationale, compliquées pour certains, on a bien cru que cette rentrée allait être différée en septembre. Mais les échanges constructifs entre parents, enseignants et élus ont permis de rassurer tout le monde et permettre cette rentrée.
Les gestes barrière étaient de rigueur


Les agents communaux ont donc été formés la semaine dernière aux gestes préventifs par un spécialiste, dans le cadre de la pandémie. Tout le monde se trouve ainsi rassuré ce qui devrait permettre une fin d’année scolaire sereine.

Le bus Flexo a repris du service pour les écoliers
Ce lundi, les gestes barrière étaient donc de rigueur : distanciation physique, marquages au sol et nettoyage des mains avec gel hydroalcoolique. On sentait toutefois que les enfants ne présentaient aucune appréhension face à ces conditions d’accueil un peu spéciales qui feront peut-être partie des habitudes courantes des nouvelles générations. L’avenir le dira.

samedi 23 mai 2020

Toujours l'affluence en Chartreuse ! Le maire d'Entremont obligé de fermer des routes d'accès aux randonnées

Face à l'énorme affluence de promeneurs qui sont venus en Chartreuse ce jeudi, le maire d'Entremont-le-Vieux en Savoie a été contraint de fermer la route de la Plagne ce jeudi matin, en direction des départs de randonnées. L'accès au cirque de Saint-Même a également été bloqué.
A lire sur le site de France Bleu Savoie.

Carte postale ancienne du Cirque de Saint Même. A l'époque, les voitures étaient des curiosités...
 

Accident aux Rochers de Chalves

Plusieurs accidents ont eu lieu en montagne au cours du week-end prolongé de l'Ascension, dont deux tragiques (voir info)
Ce vendredi, une nouvelle intervention a eu lieu en fin de journée dans le massif de la Chartreuse Sud où un randonneur a fait une très mauvaise chute aux Rochers de Chalves, au dessus de Proveysieux. Un accident très grave dont les circonstances exactes n’étaient pas encore déterminées ce vendredi, selon le Dauphiné Libéré. Reste que la victime, dans un état critique, a été prise en charge par la CRS Alpes et un médecin du Samu. Elle a été transportée au CHU Grenoble Alpes par l’hélicoptère de la Sécurité civile.

jeudi 21 mai 2020

Fin de la souscription pour le livre de CONFI-DENSES

Dernier jour pour commander l’ouvrage de témoignages sur la période de confinement.
Les personnes intéressées par ce projet d'aide aux associations ont jusqu'au 22 mai au soir pour commander le livre CONFI-DENSES. Il s'agit d'une première commande groupée. Il est bien sûr toujours possible de commander ensuite.
Voir l'info sur ce site.

Conseil municipal d'installation à Proveysieux


Christiane Raffin, le maire sortant de Proveysieux, qui ne représentait pas à l’élection du 15 mars dernier, a fixé la date du conseil municipal d’installation des nouveaux élus.
Il aura lieu le jeudi 28 mai 2020 à 14 h, à huis clos, en mairie.


Dans la convocation, elle précise "qu’en raison de la pandémie actuelle, le conseil scientifique a préconisé le respect de nombreuses règles de sécurité sanitaire : outre la distance de sécurité, le port du masque pour tous les conseillers est « recommandé ». Le dit conseil scientifique demande que les élus « se lavent les mains avec une solution hydroalcoolique avant de remplir le bulletin de vote » et utilisent « un stylo personnel ». Il préconise également qu’« une seule personne soit en charge de la manipulation des bulletins au moment du dépouillement ».
Reste que si on respecte les 4m2 autorisés pour chaque personne dans la cadre du protocole sanitaire, la salle du conseil municipal ne pourra pas accueillir l'ensemble des nouveaux élus, le maire sortant et le représentant de la presse. Bon, c'est vrai qu'à 14h, tout le monde n'est pas forcément disponible...

Montagne meurtrière en Chartreuse pour ce jour de l'Ascension

Deux hommes se sont tués en pratiquant le base-jump et le parapente ce jeudi en Chartreuse. Un base-jumper de 55 ans a trouvé la mort dans la matinée, alors qu'en fin d'après-midi c'est un parapentiste qui a perdu la vie.

A lire sur le le site de France Bleu Isère.

mercredi 20 mai 2020

Vente de plants potagers et fleurs sur le parking de l'école de Proveysieux ce mercredi 20 mai


L'info arrive un peu tard...

Une vente de fleurs et plants de potager aura lieu cette après-midi mercredi 20 mai à Proveysieux, sur le parking de l’école, de 14h à 18h. Cette vente sera assurée par le producteur Joël Crosat-Mestralet, des Pépinières de Chateauneuf à Poliénas dans la vallée de l'Isère.
Fidèle à l'invitation du Comité des Fêtes, il est présent depuis de nombreuses années à la foire annuelle du village du 1er mai.

Le producteur à la foire du premier mai en 2017
Vente au prix producteur


Produits disponibles, côté fleurs : pétunia, bégonia, lobellia, verveine, surfinia, osteospermum, randy, verveine retombante, pelargonium, suspension, etc.
Côté potager : tomates, choux, salades, courgette, potiron, aubergine, poireau, etc.

Proveysieux : Les deux “blocages” sont levés L’école devrait rouvrir lundi 25 mai

Vincent Paulus, journaliste au Dauphiné Libéré, s'est emparé du thème de la réouverture de l'école de Proveysieux, un cas qu'il juge "compliqué"... Il tente d'expliquer pourquoi, alors que la quasi totalité des écoles ont programmé une ouverture, à Proveysieux, ça dure...
Article paru dans l'édition de mardi 19 mai.
***************************  

Annoncé pour le 18 mai, puis reporté sans échéance précise, le retour à l’école des petits Proveysards devrait finalement avoir (en principe…) lieu lundi 25 mai.

Par Vincent PAULUS – 19/05/2020

Les enfants et, surtout, les parents de Proveysieux auront dû faire preuve de patience face aux incertitudes concernant la réouverture (aux autres enfants que ceux “prioritaires”) de l’école.
 

Le 9 mai dernier, Christiane Raffin, maire de Proveysieux, annonçait au DL (à notre correspondant local, Alain Provost), la réouverture partielle de l’école du village (3 classes, 52 élèves pour 34 familles) le 18 mai « sous condition que le protocole sanitaire puisse être respecté ». Mais le 14 mai, les parents apprenaient que ce retour était reporté. Dans un contexte certes compliqué mais où toutes les écoles doivent résoudre ce problème de protocole sanitaire, et y arrivent quasiment toutes, notamment à Quaix-en-Chartreuse, village voisin de Proveysieux (507 habitants à Proveysieux, 893 à Quaix) et qui a été parmi les premières communes iséroises à rouvrir son école, le 12 mai, on voyait mal Proveysieux ne pas parvenir à faire pareil le 18 mai, donc à peine une semaine plus tard.

Réactions très véhémentes de certains parents
« Les parents délégués ont été conviés par la directrice de l’école et la maire à une réunion dans la cour de l’école, le 14 mai. Ces dernières ont fait état de points de blocage concernant le nombre et la formation du personnel municipal au protocole sanitaire. Nous avions fait juste avant un sondage auprès des parents qui, à 87 %, souhaitent que leurs enfants retournent à l’école. Et une dizaine de parents se sont portés volontaires pour venir faire bénévolement à l’école du nettoyage, de l’accueil, de la garderie, des activités avec les enfants, etc., explique Catherine Cambrils, parent délégué… et future adjointe au scolaire dans la nouvelle équipe municipale (Mme Raffin ne se représentait pas, NDLR). Alors, beaucoup de parents ont eu des réactions très véhémentes vis-à-vis de la mairie, ne comprenant pas pourquoi ce qui était possible partout ailleurs ne l’était pas à Proveysieux. »

Non au bénévolat dans les conditions actuelles
Mais finalement, ce sera quand même possible ! « Les blocages, c’était un manque de personnels et, surtout, des personnels pas diplômés, peu qualifiés, qui voulaient donc une formation à ce protocole sanitaire compliqué, car les “fiches” proposées par l’Éducation nationale sont pour eux trop compliquées à comprendre. Donc, tant les enseignants que le personnel municipal étaient réticents à une reprise dans ces conditions, et c’est pourquoi nous l’avons reportée, explique Christiane Raffin. Mais on a pu finalement trouver un organisme qui viendra faire une formation à ce protocole sanitaire mercredi 20 mai au matin à l’école. La directrice et moi-même sommes tombées d’accord pour une ouverture qui devrait avoir lieu lundi 25 mai, pour les enfants d’élémentaire. L’école va donc rouvrir, c’est en bonne voie, mais ce ne sera plus l’école comme avant. »

Mais pourquoi ne pas avoir essayé de régler plus tôt ce problème d’encadrement humain et répondant favorablement à la proposition d’aide des parents d’élèves ? « J’ai appelé Territoires conseil, un bureau d’études qui conseille les communes, répond Mme Raffin, et ses juristes nous ont très très fortement déconseillé d’accepter ce bénévolat, habituellement possible, mais très compliqué dans les conditions sanitaires actuelles. ».

Vincent Paulus


mardi 19 mai 2020

Près de la moitié des effectifs accueillis à l’école de Quaix en Chartreuse

L'école communale va retrouver un peu de vie
Virginie Ganzer, la directrice, entourée de ses collègues de l’école de Quaix en Chartreuse, organisait sa deuxième rentrée post-COVID en ce lundi 18 mai : « On a rouvert l’école mardi 12 pour une première semaine avec les grandes sections de maternelle, les CP et CM2, les niveaux prioritaires. On continue ce lundi 18 avec les moyennes sections, les CM1, CE1 et CE2. On ne travaille en présentiel que le matin, de 8h30 à 11h30 ; l’après-midi on s’occupe de ceux qui restent à domicile. On a des horaires décalés,  toutes les dix minutes à partir de 8h20, et des classes d’une dizaine d’enfants regroupant environ la moitié des effectifs de l’école ».
Dans la classe, les enfants sont à bonne distance
A partir de ce 18 mai, 45 enfants seront donc accueillis à l’école de Quaix en Chartreuse, dans le respect des conditions sanitaires imposées. « On ne pouvait même pas atteindre 15 enfants par classe, ici c’est 11 maxi. Le protocole sanitaire de 56 pages du Ministère, que je commence à connaître par cœur, nous a imposé beaucoup de travail, même pendant la dernière semaine de vacances scolaires. Cette anticipation a permis de réaliser une bonne rentrée en coordination avec les élus qui ont mis en place une cellule de déconfinement ». La mairie a aussi organisé une garderie l’après-midi pour les parents vraiment « coincés ».

 45 enfants sur 98 accueillis
« On accueille les enfants avec beaucoup de bienveillance malgré le contexte et les conditions, grâce aux parents d’élèves qui ont bien compris leur rôle essentiel ; ils « jouent le jeu », appliquant les sens de circulation, les flèches, les horaires ; Ils prennent la température des enfants avant de venir à l’école ».

Pour l’instant, aucun accueil  n’est prévu pour les petites sections de 3/4 ans, ceci à cause de ce protocole sévère et strict, empêchant par exemple de jouer avec du matériel, de manipuler des objets, des tâches indispensables pour l’épanouissement des plus petits. Les enseignants ont aussi dû s’adapter à la classe à distance, virtuelle, en vidéo pour certains.

Beaucoup de questions se posent pour l’après 2 juin, la prochaine étape. « Grâce au télétravail d’une partie importante des parents d’élèves, le fonctionnement est plutôt facilité, mais avec le temps, tout le monde se lasse de la classe à la maison, les parents, les enfants et… nous aussi », poursuit la directrice, espérant que la prochaine rentrée, la vraie celle-ci, pourra se faire dans des conditions normales.

Même distanciation dans la cour de l'école avec un nombre restreint d'enfants
.




lundi 18 mai 2020

Alinéa, enseigne phare de la zone commerciale de Saint-Egrève victime de la crise

C'est l'une des premières victimes économiques de la crise du coronavirus. Les magasins d'ameublement Alinéa ont déposé le bilan, a annoncé samedi 16 mai leur directeur général Alexis Mulliez dans une déclaration au journal La Provence. "Il n'était plus possible de tenir et c'est pourquoi nous avons déclaré l'état de cessation de paiement et nous sommes placés sous la protection du tribunal de commerce de Marseille", explique le dirigeant.(...)
A lire sur le site de France Info

Après huit semaines de confinement, beaucoup avaient envie de prendre l'air !

On pouvait s'en douter : les Français avaient un grand besoin de se déconfiner en retrouvant les espaces naturels pour ce premier dimanche où "presque tout" était permis ! En prenant la route en direction du Col de la Charmette, je me doutais bien que je n'allais pas être le seul à avoir eu l'idée. Vers 15h, entre Pomarey, le dernier hameau de Proveysieux et le Col, j'ai croisé une trentaine de véhicules. C'est en arrivant à la Charmette que j'ai réellement compris : 250 mètres avant, une rangée de véhicules garés pouvaient laisser imaginer la suite. Plus de 100 voitures avant l'oratoire...
La suite, c'est 250 voitures comptées ! Autour des pique-niques, distanciation et masques n’étaient pas forcément les mots-clés du jour. 
Tous les lieux d'altitude ont sans aucun doute attiré aussi la foule et on a peine à imaginer le Charmant Som, déjà bien fréquenté en période normale. La météo s’annonçant clémente dans les prochains jours, après une semaine qui a vu passer les Saints de Glace, et toujours dans le contexte de l'interdiction de dépassement des 100 kilomètres, on imagine déjà les rushs du week-end de l’Ascension.


dimanche 17 mai 2020

Proveysieux : pas d’ouverture de l’école programmée à ce jour

Concernant l’école publique et contrairement à ce qui était annoncé et écrit sur ce blog le 11 mai, la réouverture n’aura pas lieu ce lundi 18 mai, les choses ayant bien évolué depuis cette parution. Interrogée à ce sujet, Christiane Raffin, le maire nous a confié que « suite à la réunion du lundi 11 mai, entre les agents communaux et l’équipe enseignante, deux points bloquants majeurs sont apparus : la disponibilité des agents de nettoyage et leur formation par un professionnel aux gestes de désinfection adaptés à la situation, ce qui a motivé ma décision de ne pas rouvrir l’école le 18 mai. Ces deux points bloquants pourraient être levés. Je ne souhaite pas m’exprimer davantage sur le sujet à ce jour, ne pouvant affirmer à quelle date l’école pourrait reprendre ».
On attend donc d’autres nouvelles, sans doute au cours de la semaine qui arrive, pour une date précise.

jeudi 14 mai 2020

Des balades au coeur des espaces naturels de notre métropole grenobloise

Le déconfinement vient de commencer, l’occasion de prendre un grand bol d’air et de vous dégourdir les jambes. La météo n'est pas encore de la partie, mais on va quand même vers des jours meilleurs de ce côté-là, en tout cas espérons-le !
Les montagnes des alentours de Grenoble vous offrent un terrain de jeu idéal. Avec 141 Espaces Naturels Sensibles (ENS), le Département de l’Isère et la Métropole grenobloise mènent des actions de préservation de la biodiversité et des ressources naturelles tout en vous permettant de découvrir la faune et la flore du territoire. Quatre propositions en cliquant ici.

Randonnée autour de la Grande Sûre

Prenez du champ, de la hauteur, du recul ! Pas à pas, des paysages extraordinaires s'ouvrent à vous. Villages blottis, chapelles perchées, collines boisées, victoires aux sommets... Partez, vous n'en reviendrez pas ! 
Cliquez ici et découvrez une liste de sites et de randonnées à faire seuls, entre amis ou en famille.
Vous pouvez aussi télécharger la carte des randonnées de la Métropole en cliquant ici
Toujours en ce qui concerne la randonnée et plus généralement les sports de montagne, vous pouvez consulter l’arrêté préfectoral portant règlementation sur les activités de montagne.

Pierre Blanc reprend ses billets d'humeur

Pierre Blanc avait pris un petit peu de recul quant à ses interventions sous forme de billets d'humeur sur les ondes de RCF Isère, un rendez-vous hebdomadaire de trois minutes, souvent décalé. Les lecteurs de "l’Echo de Proveysieux" pouvaient toutefois lire certains de ces billets dans chaque numéro. On se souvient aussi de ses interventions théâtralesques autour du four de Pomarey...
Durant cette période un peu particulière, et à la demande de la radio, il a décidé de reprendre du service autour du thème planète/environnement, un thème qu'il a par ailleurs encouragé, sur la même RCF, en recevant dans son émission "La Maison Commune", de nombreux acteurs environnementaux. 
A écouter donc, son premier billet post confinement - c'est d'ailleurs son titre - sur son site.
Bienvenue.

mercredi 13 mai 2020

La rentrée scolaire fait débat à Proveysieux

On connait la complexité de la mise en place de cette rentrée scolaire de déconfinement, dans la période post COVID-19. Débat au sein de la mairie, de l'école, mais aussi des parents d'élèves qui, on s'en doute, ont aussi leur mot à dire.
Directement interpellé par un mail envoyé aux parents d'élèves par la directrice, je voulais simplement, et sans polémiquer, rétablir la vérité quant aux infos parues dans les pages du Dauphiné Libéré et sur ce blog le lundi 11 mai, jour du déconfinement.
 

Extrait du mail : "(...) Pour ajouter à la cacophonie ambiante, l’article paru dans le Dauphiné Libéré et le blog d’Alain Provost sur la réouverture de l’école au 18 mai, a été publié un peu précipitamment et sans l’accord de la mairie".
Cet article, prioritairement écrit pour le Dauphiné Libéré, a été réalisé à la demande du journal qui souhaitait donner des infos sur la rentrée dans les différentes communes. C'est son rôle.

Extrait de la demande de la rédaction : " (...) le journal a besoin d’anticiper sur « la vie d’après le 11 mai », tout spécialement à l’école. Prévoyez d’interroger dès que possible la ou les mairies dont vous vous occupez ainsi que le ou les responsables de la ou des écoles primaires (publiques et privées) de votre ou de vos communes sur la façon dont ils vont s’organiser à compter du 11 mai prochain. Quelques pistes : quel accueil pour les plus petits à la maternelle (Tout le monde ou pas ? des petits groupes ?) Quelle alternative pour les enfants qui ne seraient pas accueillis ?) ? Dans quelles conditions sanitaires ré-accueillir les enfants à l’école (école désinfectée, des masques, du savon dans les toilettes, du gel voire des gants ?) ? Quel encadrement (enseignants, ATSEM…) ? Quel accueil pour les plus grands ? Comment faire dans les classes à plusieurs niveaux ? Quid du service de la cantine ? Des locaux plus adaptés à la taille des groupes d’élèves à accueillir en respectant la distanciation sociale sont-ils envisagés dans l’école ou en dehors (salles de classe aménagées, gymnases, salle polyvalente, salle des fêtes) ? Quid des transports scolaires ?.... etc". De quoi effectivement donner des pistes et c'est ce que j'ai fait...


Le 7 mai, veille du dernier week-end de confinement, j'ai donc contacté le maire, par téléphone et la directrice de l'école, par mail. Le maire m'a donné rendez-vous téléphonique pour le samedi et l'article a été rédigé avec les informations fournies et validées par Christiane Raffin, forcément avec son accord (*). C'est elle qui m'a indiqué que la rentrée aurait lieu le lundi 18 mai. L'article a été écrit le 10 mai au matin et publié dès le 11 dans le DL et sur mon blog. Je n'ai donné que des informations municipales. 
J'apprends donc, que la rentrée a, dans un premier temps, été reportée en septembre et, dans un deuxième temps, "pourrait" avoir lieu le lundi 25 mai. Une décision devrait être prise avant le week-end. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant.
On espère surtout un peu plus de sérénité autour de cette rentrée scolaire dans l’intérêt primordial des enfants.
(*) relu et corrigé ! 

CONFI- denses, un ouvrage collectif de témoignages sur le confinement

Anne Balestrieri a participé à l'écriture d'un recueil composé de témoignages sur la période de confinement, ceci sur une idée de François HORRAS, éditeur et porteur du projet. Une partie des bénéfices sera versée à trois associations caritatives : les personnels soignants du CHU de Grenoble - la Fondation Abbé Pierre - la Maison des Familles de Grenoble (*). 
"Je me suis proposée aussi pour faire l'intermédiaire sur Proveyzieux", précise Anne

Voici la quatrième de couverture de l'ouvrage :
" Confidences pendant le confinement du printemps 2020.

Dans ce recueil, il y a  des histoires de tous les jours, des journaux, des poèmes, des dessins, des photos... Ce que l’on découvre au travers de cette mosaïque littéraire, ce sont des impressions du quotidien, des ressentis, de l’intimité, autant dans l’individuel que dans le collectif... Tout au long de cette période, nous nous sommes regroupés entre personnes qui avaient plus ou moins l’habitude de s’exprimer en public, dans un même élan de transmission et de partage. Une seule contrainte : créer une œuvre personnelle pendant la période de confinement.

Un peu comme pour la Lecture, l’expérience d’une écriture collective nous entraîne à la fois dans la diversité, mais aussi dans l’espoir de construire ensemble... De tout cela il en ressort de la chaleur humaine et du lien, une ouverture d’esprit et, avec humilité, une notion évidente du respect de l’Autre et de la Nature dont fait partie l’Humanité tout entière.

Déconfiner nos esprits... c’est un peu notre fil rouge."

CONFI-denses - - Format 14,8 x 21 cm (A5 portrait) - Couverture cartonnée souple en couleur - 222 pages - Prix unitaire : 20€ TTC* (livré à domicile). Vu le contexte actuel, il n'y aura pas de présentation publique avec signatures?


POUR COMMANDER

S’adresser à Anne BALESTRIERI qui se chargera de centraliser les commandes pour les Éditions du Reflet. (Grâce à la gentillesse d’Anne, tout le monde est gagnant : cela évitera des frais de port individuels : ce sera mieux pour la planète et les économies solidaires seront reversées directement aux associations bénéficiaires...)
Envoyer un mail de commande à anne.balestrieri@wanadoo.fr dans lequel vous m’indiquez le nombre de livres souhaités et votre adresse précise avec vos coordonnées téléphoniques. Paiement par chèque adressé à Anne BALESTRIERI - Pomarey - 38120 PROVEYSIEUX.


(*) Elles ne sont pas encore au courant, j’attends de savoir si après le succès de la fabrication du livre on obtient un aussi large soutien au niveau ds lecteurs … En tous cas je leur verserai à chacune à part égale une somme globale d’ici quelques semaines qui correspondra à la différence entre le total des ventes et le total des frais, ce qui devrait tourner au minimum autour des 8€ par livre.